Roadtrip en Écosse #2 : escale à York

La route est longue pour rejoindre les Highlands, ses paysages se méritent et notre impatience grandit au fil des heures. Nous nous décidons malgré tout à faire une escale en Angleterre, à quelques kilomètres de la frontière, histoire de nous reposer un peu, de nous dégourdir les jambes et de manger un bout. C’est à York que nous avons choisi de poser nos valises le temps d’une soirée et d’une nuit bien méritée. Je découvre cette jolie ville de briques rouges pour la première fois et suis charmée par tout ce que j’y vois.

_DSC0222

Nous prenons le temps de visiter la ville avant d’aller dîner. La route nous a fatigués mais l’excitation nous tient sur pieds et c’est avec plaisir que nous circulons dans les rues de York. Nos yeux sont grands ouverts sur ces façades anciennes qui bordent les « Shambles », fameuse rue médiévale qui abrite des constructions remontant jusqu’au XIVe siècle. J’ai toujours une étrange quoique agréable sensation lorsque je sais marcher sur des pavés qui ont vu passer avant moi toute l’histoire d’une cité conservée. La vie qui l’anime se mêle au passé qu’on lui connaît. Derrière les portes des pubs qui jalonnent le quartier, chantent et jouent mille groupes aux genres divers. La musique traditionnelle raisonne au loin alors que je m’arrête écouter cette jeune femme posée sur un tabouret qui revisite les succès des Beatles. La ville est calme, il est bientôt huit heures et les anglais ont dîné depuis longtemps déjà. Certains sont allés se poser dans les bars, les autres préparent leur soirée derrière les fenêtres que nous ignorons. Petit à petit pourtant, les trottoirs se remplissent et les murs se font l’écho des rires joyeux d’une bande d’amis venus célébrer l’un d’entre eux. D’autres avancent plus loin en se tenant les bras. Il fait un quinzaine de degrés et pourtant ils se montrent, jambes nues et bras découverts, insensibles à la fraîcheur qui me fait maintenant frissonner.

_DSC0227

_DSC0226

blueman

_DSC0220

Difficile en cette heure tardive – il est maintenant huit heures passées – de trouver un endroit où s’installer pour dîner à l’abri de la nuit qui tombe. Après quelques tentatives, nous jetons notre dévolu sur un restaurant un peu à l’écart qui nous paraît charmant. Les murs en pierres qui abritent un mobilier en bois entretiennent cette ambiance un peu ancienne qui nous baigne depuis notre arrivée, les lumières sont tamisées, des livres trônent fièrement sur une bibliothèque improvisée : je m’y sens comme dans une maison de poupée que l’accueil rend d’autant plus chaleureuse. C’est ici que nous passons la soirée, au calme puisque les anglais l’ont depuis longtemps désertée. Une bière locale et un veggie burger plus tard, nous reprenons le chemin de notre B&B.

_DSC0249

_DSC0247

Et c’est au York Lodge Guesthouse que nous passons la nuit, au dernier étage de cette jolie maison rouge, dans ce qui devait être autrefois son grenier. L’accueil est parfait, nous ne nous y attardons pas, grimpons les escaliers et échouons rapidement sous les draps. Le lendemain matin c’est avec un appétit non feint que nous rejoindrons la salle du petit déjeuner, ouverte sur une charmante cuisine où s’affairent tous les membres de ce bed & breakfast chaleureusement recommandé.

Hotel york 1

selfportrait

 

Publicités

Publié par

Camille

Aspirante-éditrice, chroniqueuse littéraire à ses heures, l'auteure de ce blog est une passionnée de littérature, et grande curieuse du monde des livres à tous ses niveaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s