Pourquoi est-il si difficile de dire je t’aime ?

Les mots buttent contre les lèvres et s’étouffent dans un soupir timide. Pourquoi m’est-il si difficile de dire je t’aime ? Je crois n’avoir jamais dit à mes parents que je les aimais, pas depuis que j’ai arrêté de leur offrir des dessins pour leurs anniversaires. J’y pense, parfois ce désir de parler m’envahit mais finit par mourir dans un silence.

_DSC0325

J’aime les longues promenades de ces débuts d’automnes, sous le soleil rougeoyant et les arbres se dénudant. J’aime les pièces parsemés de livres, comme autant de promesses d’évasion à la portée de mes doigts. J’aime cet auteur, Delphine de Vigan, Modiano, Beauvoir, Dostoïevski, Hugo, Laclos. J’aime quand les murs de leurs maisons sont colorés. Quand elles sont encore pleines de boîtes en carton. J’aime le bruit de mon crayon sur le papier Canson, ce sentiment de toute puissance dans l’acte de création. Le crépitement de la cheminée à la fin d’une soirée à peine arrosée, l’odeur des pages de vieux livres dénichés sur les étagères d’une librairie d’occasion. J’aime ce film, cette chanson, son regard de petit garçon. J’aime les voyages, j’aime rester à la maison.

Mais je t’aime ? Je t’aime dans un regard, je t’aime par un cadeau qui veut dire que je te connais bien, que je t’écoute, que je tiens à toi. Je t’aime d’une caresse malhabile, d’une étreinte maladroite. Mais les mots m’échappent. Il arrive des moments d’attendrissement profonds, où je les regarde avec tendresse, où l’envie me prend de leur dire de but en blanc. « Je t’aime papa », « je t’aime maman ». Ma soeur n’a jamais entendu ces mots, ces gros mots. Ils sont porteurs d’une gravité qui effraie. Quand je veux leur dire j’ai l’impression qu’ils vont se briser. Ils sonnent comme des aveux de la dernière heure. Ils me font peur.

Je les aime en silence, espérant de tout mon coeur qu’ils entendent ce que je ne dis pas, multipliant les gestes venant prouver ce qui ne s’énonce pas.

« Je t’aime maman. Je t’aime papa. »

Publicités

Publié par

Camille

Aspirante-éditrice, chroniqueuse littéraire à ses heures, l'auteure de ce blog est une passionnée de littérature, et grande curieuse du monde des livres à tous ses niveaux.

6 réflexions au sujet de « Pourquoi est-il si difficile de dire je t’aime ? »

  1. Ce n’est pas facile pour certains de dire je t’aime. L’essentiel c’est que tu sois là pour eux, que tu les soutiennent au quotidien. peut être qu’un jour, cela viendra ces 2 mots, sans prévenir 🙂

    J'aime

  2. Moi aussi j’ai beaucoup de mal à dire « je t’aime », alors je le dis dans mes gestes, dans mes attentions, et j’espère que mes proches le comprennent. Je suis plutôt de l’avis que l’amour est quelque chose qui s’inscrit dans un quotidien, plutôt que dans un instant X… Enfin, je dis peut-être ça pour me rassurer !
    Très joli article en tout cas, merci beaucoup pour tes jolis mots !
    Bonne journée !

    J'aime

    1. C’est aussi ce que je me dis, mais parfois les mots permettent de rendre tout cela plus réel, et d’en afficher la certitude, voire la « puissance ». Pour moi ce serait ça en tout cas, vu comme je me réserve ces quelques mots pour des moments si rares !
      Cela dit, toutes ces petites actions du quotidien n’ont pas de prix, et disent parfois même mieux ce que l’on préfère taire..

      Aimé par 1 personne

  3. Je pense que cela dépend de la facilité qu’on a eu à recevoir les « je t’aime ».
    Personnellement, mes parents me disaient, et me disent encore souvent qu’ils m’aiment, mais pas de cette façon automatique, non, sincèrement, formulé différemment à chaque fois « je t’aime fort ma fille » « Oh ce que je t’aime ! » « Je t’aime tendrement tu sais… » etc.
    Et moi je leur réponds de même, parce que je les aime fort aussi… Alors pour moi, dire je t’aime n’est pas un souci. Mais, comme tu le dis, ce ne sont « que » des mots mais ils expriment beaucoup, un sentiment profond. Il ne faut pas avoir peur de le laisser parler, je pense 🙂
    Qu’est-ce qui fait peur dans le fait d’aimer ?
    Qu’est-ce qui peut faire que les mots en deviennent difficiles à prononcer.
    Personnellement, je ne sais pas…

    J'aime

    1. Tu as probablement raison.. Ce sont des mots que mes parents réservaient à des moments très spéciaux, et souvent empreints d’une certaine gravité. Ça a bien du influencer sur ce que j’en ai fait par la suite…
      C’est une remarque que je ne m’étais pas faite mais qui éclaircit bien le problème ! (Si problème il y a, d’ailleurs..)
      Merci pour ton petit mot. ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s